La vie dans votre résidence

4-4.jpg

4-4.jpg, par fmonge

Respect de l’environnement

Le respect de l’environnement, c’est préserver son propre environnement et le conserver pour les générations futures.
Voici quelques exemples mis en œuvre par l’OPH de Malakoff  et son prestataire des espaces verts dans ses résidences :

  • Les grands espaces font l’objet d’un semis de prairies fleuries, afin de faciliter la bio-diversité.
  • Les produits de tonte et d’élagages sont réutilisés en surfaçage des massifs pour éviter l’évaporation de l’eau.
  • Les autres déchets sont récupérés par des décharges agréées permettant une revalorisation de ces déchets, en bois de chauffe ou en amendement organique, ou qui reçyclent dans des composts que l’entreprise récupère lorsqu’ils sont mûrs.
  • Les pelouses ne subissent pas de désherbant sélectif, certaines des maladies étant traitées par pulvérisation d’organisme végétal ou animal (exemple connu de la larve de coccinelle).

D’autre part, nous demandons pour le nettoyage et l’entretien des bâtiments une diminution des produits chimiques, avec notamment un dosage plus précis.

Par ailleurs, nous invitons nos locataires à :

  • Respecter ces espaces verts et n’y jetant aucun déchet, et en n’y laissant pas les animaux y faire leurs déjections.
  • Respecter le tri sélectif des déchets : des containers pour les cartons, papiers, bouteilles en plastique et conserves en métal sont à disposition dans chacune de nos résidences ; de nombreux containers pour le verre sont répartis sur toute la commune. D’autres containers pour les vêtements sont aussi présents sur la commune
  • Respecter le règlement sur les encombrants : notamment, ne pas y mettre de déchets chimiques (peintures, …) ou d’ordures ménagères.
  • Ne pas déverser de produits chimiques dangereux dans les éviers et toilettes, tels les décapants, les peintures, les vernis…
  • Economiser l’eau et le chauffage avec des éco-gestes
Respecter l'environnement

Respecter l'environnement, par fmonge

Déchets et encombrants

Un environnement de qualité passe aussi par l’usage qu’on en fait.  Respecter les règlements mis en place pour la gestion des déchets améliore notre cadre de vie et le quotidien de tous.
Il ne faut rien jeter par les fenêtres : les papiers s’envolent et vont souiller la nature, les mégots constituent des risques réels d’incendie et ne sont pas biodégradables.
Il faut veiller au respect de la propreté des parties communes et des espaces verts. Leur entretien représente un coût réel pour l’ensemble des locataires ! Des poubelles sont disposées dans les halls et près de certains espaces verts.
Apprenez à vos enfants à respecter leur logement et leur environnement.
Respectez les dates et les consignes d’enlèvement des ordures et des encombrants.  Attention à ne pas stocker les sacs d’ordures dans les couloirs ou coursives en attendant de les déposer dans les containers, tant pour des raisons d’hygiène (odeurs, tâches, insectes) que de sécurité (l’encombrement des parties communes peut être fatal en cas d’intervention d’urgence).
Containers roulants ou semi-enterrés, toutes nos résidences prévoient le tri sélectif :
Bacs verts pour les ordures ménagères et les déchets non recyclables, y compris les sacs et films plastiques. Il faut mettre les déchets dans des sacs bien fermés, afin d’éviter qu’ils ne craquent et que les ordures se répandent et attirent les animaux.
Bacs bleus pour les déchets recyclables : emballages en métal ou carton, bouteilles en plastique, journaux.
De nombreux containers à verre sont répartis sur toute la commune de Malakoff. Il y en a forcément un à proximité de votre logement.

Encombrants

  • Quoi ? La collecte des encombrants ne concerne que les objets réellement encombrants (meubles, canapé, matelas...) ne pouvant pas être évacués par votre conteneur d'ordures ménagères. 

La collecte se fait une fois par mois, le premier lundi de chaque mois dans la zone nord, le second lundi dans la zone sud.
Merci de respecter ces dates, afin d’éviter la dégradation des allées ou trottoirs concernés, qui finissent par être recouverts de divers débris et souillés en permanence.
Attention ! Il n'est plus possible de déposer les objets électriques et électroniques dans les encombrants, ainsi que les pots de peintures.

Équipement électroniques et électriques 

  • Quoi ? Tous les équipements qui fonctionnent avec une prise électrique, une pile ou un accumulateur (rechargeable) :
    • Gros électroménager (réfrigérateurs, congélateurs, lave-linge, four...) 
    • Petits appareils électroménagers ou électroniques 
    • Écrans 
    • Lampes 
  • Comment ? Pour éliminer ces déchets, deux solutions :
    • Si vous remplacez l'équipement, le vendeur du nouvel équipement est tenu de reprendre gratuitement l'ancien. 
    • Sinon, les déchets sont à déposer dans une déchèterie.  Malakoff a encore la chance de disposer d’une déchetterie mobile : vérifier les dates et lieux auprès de la Mairie.

Déchets toxiques

  • Quoi ? Déchets ménagers spéciaux dangereux : aérosols, piles, batteries, peintures, vernis, cires, solvants, engrais, désherbants, détachants, détergents, produits d'entretiens, huiles de vidange, liquides hydrauliques, radiographies, insecticides, néons, médicaments, accumulateurs... 
  • Quand ? Un camion TRIADIS vient régulièrement à Malakoff : il vous appartient de vérifier les dates auprès la Mairie de Malakoff.
  • Piles : de nombreux collecteurs sont situés dans les magasins d’alimentation mais aussi sur d’autres sites dans la ville : site internet de la Mairie de Malakoff sur www.malakoff.fr

Quel rôle joue le locataire ?

Les espaces extérieurs, c’est déjà chez soi ! C’est là aussi la première image de la résidence. 

Alors, quelques gestes simples et la vie sera plus agréable pour tous :

  • Jeter ses papiers, emballages ou mégots dans la poubelle
  • Sensibiliser ses enfants au respect des végétaux, surtout s’ils viennent d’être plantés,
  • Ne pas aller sur les pelouses ni dans les massifs
  • Ne pas y promener son chien, même en laisse, ne pas le laisser uriner sur les plantations, lui faire faire ses besoins dans le caniveau ou ramasser ses déjections.

Le respect des voisins

La vie en collectivité suppose une tolérance entre voisins.
Chacun peut faire chez soi ce qu’il souhaite …à condition que cela ne cause aucune gêne aux voisins !
Le bruit :
Les bruits de voisinage sont les bruits gênants ou agressifs de la vie quotidienne. Ils sont provoqués par le comportement désinvolte de personnes, par l’intermédiaire d’objets bruyants ou d’animaux.
Lorsqu’ils durent longtemps, qu’ils sont très forts ou qu’ils se répètent fréquemment, ils constituent une infraction.

Faire moins de bruit :

  • préférez les pantoufles ou baskets aux chaussures, surtout à talons
  • évitez les claquements de porte
  • complétez votre équipement audio-visuel avec des casques
  • placez des patins sous vos appareils électroménagers et vos meubles
  • si vous devez faire du bruit (travaux, fête, etc.) prévenez vos voisins à l’avance. Ils apprécieront d’avoir été informés et sauront que la gêne n’est que temporaire
  • en général, mais surtout le soir et le matin, évitez d’être bruyant, y compris dans les parties communes, car chacun a droit au sommeil

Vivre en bon voisinage c’est aussi… 

  • Utiliser les locaux prévus pour le rangement des vélos et des poussettes lorsque votre résidence en est équipée
  • Eviter d’étendre le linge de façon visible
  • Veiller à ne pas secouer de tapis ou paillasson et ne rien jeter par les fenêtres
  • Respecter la propreté des parties communes

Règlement intérieur, par fmonge

Participation / vie collective / concertation

La loi prévoit que les locataires, par le biais de leurs représentants, sont associés régulièrement aux projets et activités des bailleurs sociaux. 
L’OPH de Malakoff encourage toute initiative en la matière et des liens privilégiés se sont développés avec les Amicales et les représentants des locataires au Conseil d’Administration. 

Les locataires peuvent se regrouper pour défendre leurs intérêts de deux façons :

Association de locataires, dites Amicales de locataires
Les locataires d’une même résidence créent ou font perdurer une association, dont les statuts sont déposés en Préfecture. Le fonctionnement interne de l’amicale est soumis à la réglementation sur les associations (formation du bureau, assemblée, présentation des comptes…).
Pour engager des discussions avec le bailleur, cette association locale doit être affiliée à une organisation nationale (ex : CNL, CLCV…) ou représenter au moins 10% des locataires concernés.
Pour négocier et signer un accord collectif avec le bailleur, l’association doit être affiliée à une organisation nationale siégeant à la Commission Nationale de Concertation (CNC) et regrouper 2% des locataires concernés ou regrouper le tiers des locataires concernés.

Pour fonder une amicale de locataire, consulter le site Service-Public-Asso.fr

Groupement de locataires
La loi SRU "Solidarité et renouvellement urbain" du 13 décembre 2000 a créé des droits propres aux groupements de locataires affiliés à une organisation nationale représentative. 
A la différence des Amicales, les groupements n’ont pas de statut à déposer en Préfecture, il suffit que ses membres soient affiliés  à une association reconnue représentative (ex : CNL, CLCV…)
Ils recueillent les demandes des habitants dans leur résidence, interviennent auprès du bailleur lors d’opérations d’amélioration ou de construction-démolition et sur les problèmes généraux de leur résidence (contrôle de charges, entretien de l’immeuble…), peuvent être utiles en cas de conflit avec le bailleur.

Ces amicales et groupements, outre les actions qu’ils peuvent développer au quotidien pour leurs résidences et habitants respectifs, sont amenés à intervenir sur un plan plus général :

Le Conseil de Concertation Locative (CCL)

y participe tout groupement de locataires ou toute association affiliée à une organisation siégeant à la CNC  et toute association représentant au moins 10% des locataires.
Le CCL est consulté pour les mesures touchant aux conditions d’habitat et cadre de vie, les programmes de réhabilitation et de construction-démolition, le programme annuel de gros entretien et immobilisations, la classification des immeubles au titre de la Convention d’Utilité Sociale, des questions de sécurité et tranquillité,…

Un sondage réalisé en 2014 par l’Union Sociale de l’Habitat a montré que les bailleurs et les représentants des locataires sont satisfaits à très satisfaits par le fonctionnement  de ces conseils de concertation (78%)

Plusieurs associations et groupements existent déjà pour un certain nombre de nos résidences. Vous pouvez consulter votre gardien pour savoir qui en sont les représentants sur votre résidence ; une boîte à lettre spécifique est aussi à disposition sur place.

En cas d’absence d’association ou de groupement, n’hésitez pas à vous engager dans l’aventure avec vos voisins !